CAP VERT

Le petit groupe d'îles a été, pendant de nombreux siècles, une colonie portugaise et n'a atteint son indépendance qu'en 1975. Depuis le début des années 90, le pays est progressivement devenu une destination touristique prometteuse. Malgré cette évolution positive, le pays a encore besoin d'être soutenu par les organisations internationales et principalement par les Capverdiens vivant à l'étranger. Ces émigrants prennent soin de leurs proches, souvent laissés pour compte dans des circonstances dramatiques. Les conditions de vie sur l'île de Santo Antão sont particulièrement difficiles. Le tourisme y est encore à ses débuts et les enfants appartenant aux classes les plus défavorisées de la société sont souvent livrés à eux-mêmes.

L'archipel du Cap-Vert est un petit groupe d'îles, situé à environ 500 km à l'ouest de la côte africaine, à mi-chemin entre l'Europe et l'Amérique latine.

Jusqu'à il y a quelques années, l'archipel, composé de 10 îles, appartenait encore au groupe des pays les plus pauvres du monde. En raison de longues périodes de sécheresse, de famine et de conditions de vie extrêmement difficiles, un grand nombre d'habitants ont quitté les îles à la recherche de nouvelles opportunités économiques et de meilleures conditions de vie à l'étranger. Cette petite communauté, qui comptait autrefois environ 1,2 million d'âmes, est aujourd'hui réduite à un peu plus de 550 000 habitants.